5 indices qui prouvent que mon enfant entre dans la pre-adolescence !

5 indices qui prouvent que mon enfant entre dans la pre-adolescence !

Ajouter a toutes les favoris iStock

Mes bambins seront encore et puis precoces. Fini l’adolescence a 13 ou 14 ans. Notre puberte intervient De surcroit avis sur positive singles et puis tot : l’age moyen des premieres regles etait de 15 ans vers 1930, aujourd’hui, c’est de 12 ans environ chez les jeunes Francaises. Desormais, bon nombre d’enfants vont vivre une phase de transition des l’age de 7 ou 8 annees, traduite par plusieurs comportements significatifs de l’adolescence, et votre jusqu’a l’arrivee en puberte. Cette periode appelee “pre-adolescence” va decontenancer maints parents qui font face a des physiques encore puerils et des manieres de parler, de s’habiller et de se comporter adolescentes. Le marketing americain l’a baptisee Tween, contraction forme du commentaire « between » –entre, en anglais– ainsi que « teenager » -adolescent. Pas encore ado, plus vraiment enfant. certains comportements ne trompent pas !

Cela vous demande de l’attendre dans la voiture a la sortie de l’ecole

Meme s’il n’est jamais pret a rentrer seul de l’ecole, il ne souhaite nullement pour autant avoir l’air tout d’un “petit” devant ses copains.

Sa phrase preferee : “Je ne vais pas me perdre entre le portail et la voiture hein.” – Je m’approche juste Afin de discuter avec la maman de Jules, c’est bien.

Mes calins. quand ca les chante !

Deja, des 6 ans, il arrive que certains enfants ne veuillent plus faire de calins. C’est normal. Il ne s’agit jamais tout d’un rejet, ils veulent seulement se demarquer des tout-petits et commencent a developper leur propre personnalite, avec leurs propres envies. Vous devez des respecter ! A la pre-adolescence, le besoin de calins est i  chaque fois present mais ils font beaucoup une regle a respecter : pas devant des copains.

Sa phrase preferee : “Pourquoi tu veux bien le temps me faire des bisous maman ?” – Et toi, pourquoi tu veux plus m’en Realiser ?

Il devient pudique

Cela vous demande de bouger maintenant que celui-ci se nettoie sans elle. Comme quand il s’habille ou se met en pyjama, vous etes pries d’attendre derriere la a.

Sa phrase preferee : “Ferme les yeux, allez ! Tourne-toi !” – Si tu savais tout ce que j’ai du endurer pour te bouger du uterus, il n’y aurait environ gene entre nous mon bebe.

Notre doudou reste cache quand nos copains viennent a domicile

Son fidele compagnon reste present voili  sa naissance. Mais maintenant que celui-ci recoit ses copains a domicile, le doudou est savamment mis de cote. Manque disparu. mais simplement a l’abri des regards.

Sa phrase preferee : “Ca va, j’habite plus un bebe non plus”. – Sauf la veille d’une rentree, quand tu as un gros controle ou chaque moment ou tu as besoin de reconfort. Oui, mon cheri.

Cela a son avis sur sa tenue vestimentaire

Ah, il parait loin le temps ou vous pouviez lui enfiler un bonnet avec des oreilles de chat ou un sweat en pilou pilou. A le age, vous ne pensiez qu’a jouer dehors et le voila devenu un modeux averti. Sans amener ses cheveux, qu’il prend soin de coiffer chaque matin. A chacun sa reference : joueurs de foot, chanteur, participants de The Voice Kids. Il ne manque pas d’idees ni de references.

Sa phrase preferee : “Tu comprends nullement maman, les jeans faut des retrousser !” – Et donc meme avec moins 15, tu veux avoir la cheville a l’air ?

Mon enfant reste un pre-adolescent : pourquoi il ne faut nullement s’inquieter

Face a ces situations, Divers parents seront desempares. Comment se fait-il que mon enfant de 8 ans est deja avachi sur sa chaise, occupe a me reclamer le premier telephone portable ? C’est beaucoup trop tot ! Et oui, le bouleversement est plutot rude, mais rassurez-vous, il va s’operer en douceur. Entre 8 et 12 ans, vos enfants ont i  nouveau grandement besoin de vous. Pas de panique ! Cette phase est normale dans le developpement et l’acquisition de le autonomie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are makes.